20 mars 2012

Il n'y a pas que les hirondelles qui reviennent au printemps

Cours ! Cours ! Cours ! Mais cours, Bon Sang !

Lancée à toute vitesse dans une course dont on ne se rappelle plus la fin, le temps se dilatte jusqu'à éclater, pour ne laisser qu'une vague sensation d'ivresse, une nausée à peine plus fugace que certains lendemains de soirées bien trop arrosées à la Téquila.

Damned !

A peine le stylo repris et voilà qu'apparait déjà un début de période. Certains vices sont tenaces, et il s'en faut de peu pour que je ne m'assomes moi-même avec une digression sur le bien fondé de la période, sacro-saint pillier du Proustianisme, sujet que je n'ai ni le temps, ni l'envie, ni la motivation, ne parlons même pas du talent, d'aborder ce soir.

Pof Pof Pof

Certaines tares ont donc la vie dure, et celle d'écrire plus que les autres, un peu comme une vieille mycose, autrement appelé mal des athlètes, ou encore comme une vieille bléno, sujets sur lesquels un militaire adepte du footing serait bien plus loquace que moi.

Vous l'aurez compris, je n'ai toujours rien à dire, vous n'avez toujours pas envie de me lire, nous sommes fais l'un pour l'autre,

BREF, je suis de retour

Posté par mifiguemiraisin à 23:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Commentaires sur Il n'y a pas que les hirondelles qui reviennent au printemps

    Bref, il était temps

    Posté par Claranexisteplus, 21 mars 2012 à 00:13 | | Répondre
Nouveau commentaire